Busard Saint-Martin (Circus cyaneus)

Quand j'étais gosse, je voyais assez fréquemment ce superbe rapace au vol indolent et incertain en Limousin... Il se fait rare... Malheureusement, je crois qu'on peut parler de nette régression... Quand je dis "je le voyais assez souvent", je ne parle que des mâles, très caractéristiques avec leur plumage noir et blanc... Les femelles, brunes, je les prenais pour des buses... Attention, pas de mauvaise interprétation et que les blondes ne jubilent pas en cherchant un sens caché à ma phrase : elle est écrite au premier degré et il n'y a aucune astuce, d'ailleurs ma femme est brune !...

Aujourd'hui, il m'arrive encore de rencontrer ce busard en Limousin... Mais ces apparitions constituent désormais de petits évènements... Dommage... Que s'est-il passé ?... Abandon des cultures céralières pour les pâturages ?... Diminution de la superficie des landes ?... Je n'en sais rien...

Le Busard Saint-Martin surgit de nulle part et on ne sait jamais où il va aller... Il vogue sur le relief, comme une feuille au vent... Et puis, il disparaît derrière une bosse insignifiante et, terminé, on ne le revoit plus... Cela explique la piètre qualité des photos : le mâle et la femelle, toujours lointains, toujours fugaces, mais sans avoir l'air d'y toucher...

16 08 09 loch spelve 02

Ailleurs, je rencontre cet oiseau essentiellement dans les régions de grandes cultures, sur des espaces très vastes, labours ou chaumes... Le plus souvent, je le vois depuis ma voiture, en roulant... Le temps de jeter un oeil dans le rétro, de m'arrêter, de reculer... Et il a disparu... Il fait partie de mes "oiseaux à problèmes"...

Je croyais régler tout ça en Ecosse où l'espèce est décrite comme commune... Eh bien, en 10 jours, seulement un couple sur l'île de Mull et rien dans les Highlands !... Les deux oiseaux de Mull étaient bien cantonnés sur une lande au sud de l'île et j'ai pu assister à une parade du mâle... Il s'est d'abord élevé très haut dans le ciel et puis il a exécuté un long vol "en festons", avec chutes et remontées, tout en se dirigeant vers le centre de son territoire où la femelle se tenait au sol... Mais les oiseaux étaient loin et je n'ai pas réglé grand chose du point de vue photographique...