Canard Siffleur (Anas penelope)

Nicheur en Europe du nord... Très abondant en hivernage plus au sud... Les mâles sont aisément reconnaissables ; ils arborent une bande jaune, qui court du bec jusqu'au front, contrastant nettement avec la tête marron à nuances rougeâtres...

A la limite de la Haute-Vienne et de la Charente, deux barrages, Lavaud et Mas-Chaban, accueillent chaque hiver plusieurs centaines d'individus... Dans la région, des  groupes plus modestes peuvent se montrer un partout, souvent au gré des variations météorologiques...

12-01-07-strijen-05.jpg

Femelle

C'est un canard très grégaire en hiver, qui se nourrit sur l'herbe des rives... Un peu comme les oies, mais moins loin de l'eau... Donc : extrêmement farouche et difficile à approcher... 

12-01-07-strijen-09-1.jpg

mâle

Lors de l'hivernage, l'espèce est franchement commune sur tous les secteurs lagunaires du littoral et sur nombre de plans d'eau de l'intérieur... Mais toujours en terrain découvert... Certaines des photos illustrant l'article viennent des polders hollandais, où l'accès en voiture m'a largement facilité la tâche...

12-01-07-strijen-01-3.jpg

Mais je n'ai pas vraiment assuré pour les réglages !...

En période de reproduction, j'ai observé l'espèce en Islande...Les jeunes étaient nés et les mâles avaient abandonné leurs familles pour se retrouver en vastes groupes sur de grands plans d'eau, généralement loin du rivage...

18 06 27 myvatn 02

Les femelles se tenaient près des rives, éparpillées et accompagnées de leurs progénitures d'âges différents... Surprenant comme les mâles sont indifférents à la reproduction chez les canards en général...

18 06 27 myvatn 01 site

Les canards siffleurs étaient particulièrement abondants sur le lac Myvatn, dans le nord du pays, et aux alentours immédiats...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site