Fuligule Milouinan (Aythya marila)

Un plongeur nordique... La reproduction s'effectue en Islande, en Scandinavie et en Sibérie... Visiteur hivernal peu abondant en France... Selon la littérature, il apprécie alors particulièrement les estuaires et les côtes : je ne l'ai jamais vu dans ces conditions...

couple-07-03-30-gabriere.jpg

J'ai très peu de contacts "nationaux" à mon actif : la Brenne (d'où vient la photo, faite à l'occasion des mouvements prénuptiaux), le lac du Mas-Chaban en Charente et la rivière qui traverse Boulogne-sur-Mer... Je crois que j'ai fait le tour...

L'identificiation est assez facile... Le mâle a la tête et la poitrine noires, les flancs très blancs et le dos gris... Sa tête est bien arrondie... Quant à la femelle, il existe un indice infaillible pour la reconnaître : la base très nettement claire de son bec... 

J'ai observé l'espèce en Islande, pendant la période de reproduction, à la fin du mois de juin et au début de juillet... Peu de contacts en fait... Un groupe d'une quinzaine d'oiseaux, majoritairement des mâles) observés quotidiennement dans une petite baie de la péninsule occidentale de Snaefellsnes...

18 06 30 grundarfjordur 02Accompagnés de quelques morillons, tous relativement proches du rivage en fonction de la marée...

Trois oiseaux sur un petit étang dans le centre de Reykjavik... Un mâle adulte et deux immatures...

18 07 04 reykjavik 13

Mais quel était le statut de ces oiseaux : captifs ou non ?... Très confiants en tout cas et donc bien utiles pour la photographie !...

18 07 04 reykjavik 04Je n'ai noté ni bague ni ailes rognées...

18 07 04 reykjavik 09

Et comment interpréter la présence des deux jeunes oiseaux ?...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×