Fuligule Morillon (Aythya fuligula)

Après le milouin, c'est le plus commun des canards plongeurs en France... On le rencontre un peu partout, sur les grands étangs ou les lacs en hiver, souvent en petit nombre parmi les milouins... J'ai également observé des groupes de plusieurs dizaines de membres, en Seine-et-Marne ou en Bretagne...

13 03 06

En Limousin, quelques individus se montrent ici ou là... Instables, ils n'hivernent pas véritablement, apparaissant ou disparaissant plutôt au gré des fluctuations météorologiques...

07-03-30-gabriere-1.jpg

En période de reproduction, tous mes contacts français ont eu lieu en Brenne, sans que j'aie pu pour autant noter des indices absolus de nidification... 

13 03 06

Les mâles sont aisément reconnaissables : noir et blanc, oeil jaune brillant, huppe sur l'arrière de la tête...

16 03 12 hyde park 02Les femelles sont également assez caractéristiques : plumage brun foncé et brun clair bien contrasté, oeil jaune et quelques plumes ébouriffés sur l'arrière de la tête... Pas de blanc à l'arrière - dans la plupart des cas -, ce qui les distingue assez bien des nyrocas...

12 07 20

Le mâle de la photo précédente, en plumage d'éclipse, nageait dans le port de Lausanne, sur le lac Léman où l'espèce est assez abondante... La photo a été prise en juillet... Comportement de canard de bassin, pas farouche du tout... 

Des observations en Ecosse, au mois de mai, au début de la période de reproduction, avec d'assez nombreux couples observés sur des étangs ou des lacs...

18 06 27 laxa morillon 01

Et puis à la fin du mois de juin, beaucoup d'oiseaux en Islande... C'est ici que j'ai vu de très nombreuses femelles accompagnées de poussins, tout particulièrement sur les rivières du nord du pays et ce malgré un courant souvent violent...

18 06 26 morillon laxa

Les mâles étaient déjà regroupés sur les plans d'eau ou sur les côtes, absolument pas concernés par l'élevage de leur progéniture...

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site