Geai des Chênes (Garrulus glandarius)

Un des oiseaux les plus communs en Limousin... Partout où il y a des arbres : forêts, parcs urbains, bocage boisé, bosquets... Dans les autres régions, son abondance est proportionnelle à la couverture arborée... C'est, parmi les corvidés communs, le plus attaché à ce type de milieu...

C'est aussi une sentinelle incorruptible... Il voit tout et entend tout... Criant dès qu'on approche, il donne l'alarme... L'ennemi de l'ornithologue... 

Difficile à photographier malgré son abondance... Il fuit immédiatement et ne reste en place que peu de temps...

Presque toute l'année, il se déplace en bandes tapageuses, difficiles à dénombrer dans le couvert boisé... Bruyants, les oiseaux vont d'arbre en arbre, les uns derrière les autres... Les cris sont variés, rauques et dissonnants, souvent des imitations... Pour exemple, je me souviens de cet individu, caché au fond d'une futaie, qui m'avait perturbé pendant près de 1/4 d'heure avec des cris de grue, avant que je ne parvienne à le localiser précisément et à le voir...

Ce n'est qu'en période de reproduction que les oiseaux restent un peu plus tranquilles et moins mobiles... Il est alors courant de les voir seuls ou en couples, attachés quelques semaines à un secteur bien particulier...

J'ai fait les deux photos qui suivent en Israël, à la limite sud de l'aire de répartition de l'espèce... Observations dans des parcs àTel Aviv et jusqu'à hauteur de Beer-Sheva, dans un kibboutz...

17 03 28 tel aviv 02

On remarque les caractéristiques de la sous-espèce "atricapillus" du levant : calotte noire et tête blanche... Immédiatement remarqué sur le terrain...

17 03 28 tel aviv 01

Je ne présente qu'une seule photo faite en France, alors que j'ai cette espèce sous le nez quasimment tous les jours !... Nul n'est prophète en son pays...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×