Fauvette Grisette (Sylvia communis)

La fauvette grisette est un visiteur d'été assez commun en Limousin... Elle arrive d'Afrique - d'après mes propres constatations - principalement en avril... On peut la rencontrer un peu n'importe où, mais surtout dans des secteurs de rupture... J'ai pu noter, tout du moins autour de chez moi, que sa densité augmentait très sensiblement dans les friches à genêts parsemées de quelques bouleaux et de ronciers...

Elle s'installe aussi, mais avec plus de parcimonie, dans les haies de grands feuillus entre les prairies... On la détecte alors au chant, mais il est bien difficile de distinguer sa silhouette dans le feuillage, d'autant qu'elle a une fâcheuse tendance à s'installer dans les plus hautes branches...

C'est un oiseau assez méfiant, mais dont le comportement nuptial au comble de l'excitation, à son arrivée sur sa zone de reproduction, constitue une aide non négligeable pour son approche... On repère alors aisément cette fauvette, car elle a pour habitude de chanter en vol, au-dessus de son territoire, avant de plonger vers son perchoir... Il s'agit alors de phrases assez élaborées, longues et relativement nasillardes... Une fois posée, elle continue à se faire entendre, mais émet plutôt des trilles courts et répétitifs... Elle est alors au minimum de sa vigilance et il s'avère possible, après avoir bien étudié ses déplacements, de se tenir à quelques mètres d'elle, tout en restant très discret, bien évidemment...

En fin d'été et en début d'automne, avant son départ, on rencontre assez fréquemment l'espèce sur des champs de tournesols ou sur des chardons, en compagnie d'autres oiseaux, notamment de chardonnerets...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site