Hypolaïs Polyglotte (Hippolais plyglotta)

Une fauvette au ventre bien jaune... En Limousin, chaque année je la contacte pour la première fois fin avril, au retour de son hivernage africain... Son chant nasillard et insistant est un indice de présence infaillible... 

L'hypolaïs polyglotte, dans ma région, apprécie particulèrement les friches avec des genêts, des bouleaux et des broussailles... On la rencontre aussi dans le bocage, où elle peut s'installer dans des haies épaisses... Ainsi que dans certaines lisières... C'est un oiseau qui apprécie le couvert végétal, mais qui se montre volontiers à la cime d'une tige ou d'un arbuste...

L'été, l'espèce se fait discrète et devient silencieuse... Ce sont alors des rencontres inopinées avec des groupes familiaux, dont les membres se montrent peu volontiers à découvert...

Pas de problème pour rencontrer cette hypolaïs dans d'autres régions françaises, notamment sur le pourtour méditerranéen, où elle apprécie tout particulièrement les maquis peu élevées et les bosquets de chênes verts parsemés dans les guarrigues... 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×