Phragmite des Joncs (Acrocephalus Schoenobaenus)

Le phragmite des joncs est une fauvette aquatique du genre Acrocephalus... Très proche de la lusciniole à moustaches, par exemple... Pourtant deux caractères le différencie d'elle de manière nette à mes yeux : d'abord, il est migrateur et déserte nos climats en hiver, ensuite il est absent du pourtour méditerranéen... Comme quoi les choses sont bien faites et laissent des perspectives immenses à d'éventuelles réflexions sur les phénomènes de spéciation ou de répartion géographique...

09-04-24---Cherines-2.jpg

En France, je n'ai observé cet oiseau que dans la Brenne et, avec un succés plus mitigé, à l'étang des Landes, en Creuse... Il faut dire qu'à l'époque où l'espèce se manifeste de la manière la plus spectaculaire, j'ai plutôt tendance à visiter des contrées méridionales ou montagneuses d'où elle est totalement absente... Ceci explique cela...

Cet oiseau occupe des milieux plus hétérogènes que la lusciniole, même si les roseaux ne sont jamais bien loin... Je l'ai toujours observé près de l'eau, entre des roselières plus ou moins étendues et des bouquets de saules...

Dès son arrivée, au printemps, il faut qu'on l'entende et il faut qu'on le voit... La conquête d'une femelle ne peut attendre... Alors, le mâle chante en vol, s'élevant quelques instants au-dessus de son perchoir, généralement un buisson ou des tiges de roseaux, sur un territoire très restreint... Posé à nouveau, il continue à chanter... Facile à repérer...

Observé et entendu en Ecosse, sur l'île d'Iona et noté lors du passage printanier en Israël...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×