Oie Rieuse (Anser albifrons)

Très nordique, cette espèce vient de la toundra sibérienne... En hiver, elle se répand en Europe continentale de façon éparse, mais principalement sur la façade de la mer du nord et sur les îles britanniques... Pas vraiment courante en France...

12-01-07-strijen-12.jpg

Il faut regarder la base blanche du bec chez les adultes et, une fois ce critère établi, discriminer uniquement avec les oies naines (plus petites, bec plus court et surtout zone blanche plus étendue vers le front)... Chez les juvéniles des deux espèces, bec couleur chair à pointe noire...

12-01-07-strijen-01-2.jpg

Rencontrée une seule fois en France... Un tout petit étang charentais séparé d'un vaste lac par une route... J'avais repéré l'oiseau isolé, qui nageait tranquillement sur la rive opposée, au bord d'un épais bouquet de joncs... Une de mes plus belles approches : après un grand détour dans des prairies et plusieurs barbelés franchis,  j'avais rampé dans la végétation de la rive pour me trouver à quelques mètres de mon objectif... J'ai levé l'appareil, cadré et déclenché... Au bout du deuxième déclic, l'oiseau a commencé à s'éloigner... Mais quelque chose n'allait pas, je le sentais... Et puis j'ai compris : en marchant, un bouton de réglage de l'appareil s'était déplacé de la position "priorité ouverture" sur la position "priorité vitesse"... Aucune lumière, pas de couleur... L'horreur !...

12-01-07-strijen-14.jpg

Heureusement, je suis allé aux Pays-Bas et en Belgique... Où je me suis largement rattrapé... Toutes les photos de l'article viennent de là...

12-01-07-strijen-08.jpg

Les hivernants sont abondants et communs sur les polders... Particulièrement Strijen aux Pays-Bas, un peu au sud de Rotterdam, et Uitkerke, en Belgique, tout près d'Ostende... Enfin, c'est là que j'ai "cartonné"...

12-01-07-strijen-11-1.jpg

Attention, il ne s'agit pas d'oies domestiques... Même en voiture, l'approche n'est pas toujours aisée... On a beau arriver doucement, les groupes les plus proches s'éloignent vers l'intérieur des champs, en se dandinant et en se retournant de temps en temps... Très méfiants...

12-01-07-strijen-09.jpg

Ou alors, un oiseau - un seul ! - s'envole... Et c'est la panique générale !... Tous ses congénères prennent leur essor et se posent au loin, à plusieurs centaines de mètres... Franchement, on ne s'ennuie pas et les journées passent vite, d'autant plus vite qu'en janvier sous ces latitudes déjà nordiques, elles sont courtes...

12-01-07-strijen-15.jpg

Les oiseaux rieuses m'ont parues plus farouches que les oies cendrées ou les bernaches nonnettes avec lesquelles elles partagent leurs zones de nourrissage...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site