Perdrix Gambra (Alectoris barbara)

Une de mes "bêtes noires" en matière de photographie... Pour les observations, ça va !...

La perdrix Gambra remplace la perdrix rouge, à laquelle elle ressemble beaucoup, en Afrique du Nord et aux Canaries... Elle vit dans les terrains accidentés et rocheux, plus ou moins végétalisés... Nourrissage à découvert et dissimulation dans les broussailles... Voilà ce que je peux en dire à travers mes expériences...

Au Maroc d'abord, dans le Haut-Atlas, à Oukaïmeden, à plus de 2 000 mètres d'altiutde... C'était au mois de mars et j'ai dérangé plusieurs couples que je n'avais initialement pas détectés dans des pelouse d'altitude... A chaque fois, les oiseaux s'enfuyaient en vol vers des zones peu éloignées, en descendant dans la pente et en choisissant un secteur broussailleux propice à la dissimulation... Pas de photos...

Et puis aux Canaries, en juin, nombreuses observations... Sur l'île de La Gomera, une femelle accompagnée d'une petite dizaine de poussins qui traverse une route de crête, passant d'un versant dénudé à la pente opposée, couverte par une épaisse forêt de l'auriers... Pas d'appareil, pas de photo !...

Plus tard, sur Tenerife, je passe 6 nuits dans un gîte sur les premiers contreforts du Teide... Autour de moi, des cultures en terrasses et des friches de figuiers de Barbarie... Contacts quasi quotidiens avec les perdrix... Encore une femelle avec ses poussins, tout près de moi, escaladant un talus... Encore pas d'appareil !... Quelques individus isolés et une compagnie d'une douzaine de membres levée à plusieurs reprises dans des parcelles cultivées... A chaque fois, les oiseaux me repèrent les premiers et prennent la fuite en vol, vers le bas des pentes, pour disparaître derrière le relief et plonger sous les cactus et les broussailles... Vraiment très farouches... A l'occasion de l'un de ces contacts, les oiseaux se sont enfuis alors que j'étais à plus de cent mètres d'eux et nettement plus haut dans la pente !... J'ai encore aujourd'hui du mal à croire que je fus réellement la cause de cet envol... Pourtant il n'y avait personne d'autres dans le coin...

16 06 25 perdrix gambra san miguel de abona 01

C'est en cette occasion que j'ai "prélevé" l'unique image qui illustre l'article : j'ignore pourquoi, mais l'un des membres de la bande était resté au sol dans la terre d'où ses congénères s'étaient élevés et il semblait vouloir les rejoindre en marchant... J'ai mitraillé de très loin...  Avant, je n'avais pas de photo de l'espèce, maintenant j'ai la plus nulle qu'on puisse trouver sur le net !...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site