Pouillot Fitis (Phylloscopus trochilus)

Encore un visiteur d'été... Qui se reproduit essentiellement dans la moitié nord de l'Europe... 

Visuellement, il ressemble aux autres pouillots, avec un sourcil plus marqué que le véloce et un plumage moins contrasté que le siffleur ou le Bonelli... Critères pas toujours évidents à distinguer...

En Limousin, il apprécie particulièrement les friches à genêts en cours de recolonisation, notamment par les bouleaux... On le trouve aussi dans les coupes de bois assez anciennes en cours de regénération... Presque toujours, ses territoires sont assez accidentés, mais je n'en tire aucune conclusion, puisque la région est plutôt vallonnée... 

Il s'installe à la cime d'un arbuste, généralement en avril, et lance un chant caractéristique, une sorte de gazouillis répétitif, assez long et élaboré... Excellent indice de présence...

16 05 05 grantown on spey 02

Je dois faire une mention particulière pour l'Ecosse où partout j'ai observé cette espèce en grande quantité, avec des chanteurs intarissables... C'était début mai, aussi bien dans les Highlands, à l'extrême nord du pays que sur l'île de Mull... Il suffisait d'un arbuste pour qu'il fût occupé... La photo ci-dessus provient du voyage que j'ai fait là-bas...

En automne, l'espèce fréquente d'autres milieux, des rideaux d'arbres ensoleillés, avec d'autres pouillots, mais également la végétation basse des rives de certains plans d'eau... Un plumage plus coloré, comme sur la photo ci-dessus, indique qu'il s'agit de jeunes de l'année...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site